Une équipe de chercheurs de l'IRIBHM et ULB Neuroscience Institute, Faculté de Médecine menée par Pierre Vanderhaeghen, Kimmo Michelsen, et Sandra Acost, en collaboration avec l'Université de Poitiers ouvre de nouvelles perspectives pour la réparation du cortex cérébral endommagé par remplacement cellulaire. Ce travail est publié dans la prestigieuse revue Neuron.

 

Les mêmes chercheurs de l'ULB avaient précédemment découvert comment générer au laboratoire des cellules de cortex cérébral à partir de cellules souches embryonnaires. Mais la question restait largement ouverte de l'applicabilité de ces découvertes à des thérapies de maladies cérébrales par remplacement cellulaire. C'est ce que l'équipe a maintenant directement testé expérimentalement chez la souris, avec succès: les neurones transplantés s'intègrent de façon efficace dans le cerveau après la lésion, mais surtout peuvent se connecter avec celui-ci de façon fonctionnelle, puisque certains répondent même à des stimuli visuels, comme ceux du cortex initialement lésé.

Si de nombreuses recherches seront nécessaires avant une application clinique éventuelle chez l'homme, cette première mondiale ouvre d'ores et déjà de nouvelles voies d'approche de réparation du cerveau endommagé, notamment après accidents vasculaires ou traumatismes cérébraux.